Un réveil face au Vésuve

La Villa Oro par Luigi Cosenza et Bernard Rudofsky

Luigi Cosenza – Villa Oro – Illustration – approx. 1934
https://www.cca.qc.ca/fr/recherche/details/library/publication/191117

La Villa Oro est le résultat de la rencontre d’un ingénieur de Naples, Luigi Cosenza et d’un architecte autrichien Bernard Rudofsky. Ayant tous les deux la volonté de saisir le bien-être fondamental de l’humain, ils seront les créateurs de ce besoin élémentaire et déterminant ; la résidence.

La villa Oro terminée en 1937, suite à une demande précise d’un grand médecin de l’époque Augusto Oro. Ayant trouvé un site unique à Posillipo, à l’époque ce quartier était à l’extérieur de Naples et surtout connut pour être utilisé pour l’agriculture, ses vignobles et ses vergers. Ce site risqué est situé directement sur une falaise ayant pour vue la Baie de Naples, le Vésuve ainsi que l’Île Capri. Choisi par Oro précisément pour cette vue incroyable, l’emplacement était à ce moment tellement isolé, qu’il était inaccessible par la route. Ce qui présentait un grand défi pour les architectes.

Photo de la Villa Oro – Fin de la construction – 1937
https://www.cca.qc.ca/fr/recherche/details/library/publication/191117

Dès l’obtention de son diplôme, l’ingénieur civil Luigi Cosenva avait déjà érigé un édifice très moderne en Italie entre 1929 et 1935 ; Le Mercatto ittico. Il s’est donc vu offrir ce projet pour la demeure de Dr.Oro. Conseza contacta rapidement Bernard Rudofsky, dont il avait déjà fait connaissance auparavant, pour lui demander de collaborer sur ce projet résidentiel surprenant.  Rudofsky est architecte multidisciplinaire, il est aussi dessinateur, commissaire d’exposition, designer et écrivain. Il est principalement connu pour être l’auteur du livre et de l’exposition Architecture without architects présenté au MOMA en 1964. qui remet en question les concepts traditionnels de l’architecture et de l’habitation. Suite à la conception de la Villa Oro, Rudofksy poursuivra sa carrière à New York se concentrant sur le commissariat d’exposition. Les deux architectes de la Villa Oro seront sous-estimés à l’époque pour ce bâtiment reconnu que très tardivement par les modernismes contemporains.

Luigi Cosenza – Plan de la Villa Oro – Illustration – approx. 1935
https://www.cca.qc.ca/fr/recherche/details/library/publication/191117

Le principal charme du bâtiment moderne est la vue sur la méditerranée qu’offrent ses multiples terrasses et fenestrations. Occupant une location époustouflante, cette maison résidentielle se trouve à épouser l’océan posé sur une falaise élevée comme si elle faisait partie du décor. Malgré sa structure moderne, elle ne détonne pas, elle est un plutôt prolongement de la falaise entre l’eau et le rocher.

Elle compte une vingtaine de pièces sur 4 étages. Une caractéristique singulière de cette maison est perceptible sur les plans de Consenza, est que chacune des pièces est connectée à un espace extérieur. Le premier dessin présente l’axonométrie de la Villa Oro, la vue en trois dimensions permet de constater l’importance de l’extérieur; les terrasses. Utilisant les crayons de couleur pour bien distinguer les différentes compositions sur les deux dessins. L’architecte identifie les surfaces orangées et quadrillées étant les terrasses accessibles aux résidents, celles-ci ayant aussi une orientation permettant la présence de verdure au niveau inférieur. De plus, la verdure aussi dessinée par Consenza sur ses plans originaux, porte un caractère important dans l’édification de la Villa Oro. Ces espaces verts occupant l’avant de la Villa Oro, n’obstruent toutefois aucunement vue sur la Baie.

Après l’analyse du plan de Consenza, selon la disposition des pièces, il est fascinant de constater la petite taille qu’occupe la cuisine ainsi que le coin-repas. Tandis que l’espace pranzo (déjeuner) comme salle à manger est grand, vaste et se poursuit même vers une terrasse pour déjeuner en profitant de la vue. La répétition de pièce atrio  (cours intérieurs) est aussi particulière, cette présence de verrières dans la Villa Oro correspond directement à son esthétique qui se fond dans la nature de Possilipo. Le plan de Consenza offre aussi deux autres variantes pour la disposition des différentes pièces.

Reproduction des plans des quatre étages de la Villa Oro – 2008
https://www.cca.qc.ca/fr/recherche/details/library/publication/191117

Au fil du temps, la Villa Oro a subi plusieurs modifications, sa structure rendait facile la division de celle-ci. Désormais divisée en 7 appartements, la fille du Dr.Oro y vit toujours dans le plus grand appartement, sa petite-fille en occupe un autre tandis que les 5 autres appartements sont loués. Les multiples rénovations et l’entretien en général font que la Villa n’est plus aujourd’hui la même comparativement aux plans originaux de Consenza et Rudofsky. Les plans suivants sont une reproduction créée dans le cadre de la publication d’un livre sur la Vila Oro, il est alors concevable d’observer des divisions pouvant accueillir plus d’une famille dans la vingtaine de pièces.

Ainsi, l’architecture de cette maison résidentielle présente les formes du modernisme, ne correspondant pas à l’architecture classique italienne de l’époque (1937). Consenza et Rudofsky ont créé la Villa Oro, un bâtiment intemporel qui offre une vue indémodable et un réveil face au Vésuze.

Bibliographie :
Villa Oro : Luigi Cosenza, Bernard Rudofsky, 1937, Neapel / Édité par Inken Baller, Evelyn Hendreich, Gisela Schmidt-Krayer. Berlin ; Bonn ; Bad Münstereifel : Westkreuz, 2008. 116p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *