Villa Tugendhat, perfection et diffusion du mouvement moderne

Le plan du rez-de-chaussée de la villa Tugendhat réalisée entre 1928 et 1929 par Ludwig Mies van der Rohe, est un dessin architectural particulier non pas pour ce qu’il est, mais plutôt pour les détails qu’il renferme. En effet, il s’agit d’un plan de niveau qui est en soit, une vue du dessus du bâtiment en fonction de l’étage observé. Le médium utilisé dans la confection de ce plan est l’encre, le crayon et le papier calque. Sur le plan, nous pouvons observer la disposition de l’espace, du mobilier, mais surtout celle des portes, fenêtres, escaliers et piliers supportant la structure du bâtiment. Ces derniers éléments, font toute la particularité de la villa Tugendhat. En effet, celle-ci faisant partie du mouvement moderne fonctionnaliste, courant naissant conjointement à la révolution industrielle et qui marque une cassure avec les styles architecturaux traditionnels précédent en s’opposant à plusieurs concepts tel que l’ornementation, dispose de plusieurs éléments propres à ce courant architectural du début du 20ième siècle. Le Corbusier avait établi 5 points fondamentaux de l’architecture moderne et la villa Tugendhat n’y échappe pas. Parmi ces points, nous retrouvons sur le plan de la villa Tugendhat,  l’utilisation d’un toit terrasse, le plan libre (suppression des murs ou des refends porteurs), la fenêtre en bandeau et la façade libre (les murs de la façade ne supportent plus la structure et deviennent comme une peau mince pour s’éparer l’intérieur de l’extérieur) (Miloš et al, 2017). Mies, lors de la confection de la villa, eu la brillante idée d’utiliser des colonnes d’acier chromé en forme de croix afin de supporter la structure (agissant comme le squelette du bâtiment)  et de permettre la façade libre de même que l’élaboration d’un mur rideau (les fenêtres donnant sur la cour arrière). Il s’agit de la première utilisation de ce type de colonne de toute l’histoire de l’architecture et nous pouvons observer l’emplacement de ceux-ci dans son plan (petite croix).

 L’utilisation de ce type de colonne vient libérer l’espace de vie de la maison créant ainsi une immense aire ouverte et qui, grâce au mur rideau composé de grandes baies vitrées donnant sur la cour, donne l’impression que l’espace de vie de la maison et la cour (nature) s’inscrive dans une logique de continuité. En effet, Mies, dans un élan perfectionniste, sélectionne les matériaux (couleur, forme, taille, etc…) minutieusement afin d’établir une relation visuelle entre l’intérieur et l’espace extérieur bien que le revêtement de la maison en stuc ne semble pas refléter cette pensée. Il s’associe également à Markéta Roder-Müller pour l’élaboration du jardin, sélectionnant des variétés d’arbres et de végétations bien précisent, et à  Lilly Reich, célèbre désigner et architecte d’intérieur allemande, pour créer l’intérieur et les fournitures de la villa. Marc Treib, professeur émérite d’architecture à l’Université de Californie à Berkeley, décrit la relation de la villa avec son environnement en expliquant que : « while de stuccoed surfaces of the façades made no attempt to blend in with the neighborhood or the vegetation, the new house bonded with the outdoors in several significant ways  » (Treib, 2016, p. 72). Nous pouvons observer l’une des manières dont la villa Tugendhat crée des liens avec son environnement immédiat dans la coupe du bâtiment ci-jointe au document.

Dans cette coupe, il est clairement défini que la villa embrasse le dénivelé de la colline sur laquelle elle a été bâtie. Cette caractéristique de la villa ne se retrouve pas dans la majorité des premières conceptions de Mies van der Rohe qui sont, pour la plupart, perchées au sommet de colline et n’épouse pas la forme de celle-ci (ex : la villa Urbig). Cette maison originale a été commandée par un couple d’intellectuels, membre de riches familles industrielles de Brno : les Tugendhat. Étant des personnes très cultivés et ne manquant pas de moyens financiers, les Tugendhat ont permis à Ludwig Mies van der Rohe de mettre en œuvre pleinement des conceptions fidèles aux intentions qu’il avait pour cette villa afin d’atteindre sa vision de la perfection. Cette villa est aussi unique du fait qu’aucune autre œuvre européenne de Mies ne fut préservée avec une telle intégrité et ce, malgré tous ce qu’elle a vécue. En effet, l’occupation nazie de la fin des années 30 force les Tugendhat à s’exiler en Suisse et au Venezuela. Pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, la villa fut occupé tant par les allemands que les russes et fut pillé à de nombreuse reprises lors de ces occupations. Suite à tout cela, la villa fut malmenée durant toute la durée de la Guerre Froide mais en 2001, elle fut désignée comme patrimoine mondiale par l’UNESCO et de nombreuses subventions ont permis de la restaurée le plus fidèlement possible. Elle devint alors une des figures les plus emblématiques du mouvement moderne et contribua grandement à la diffusion des idées véhiculées par ce même mouvement.

Bibliographie:

Delorme Jean-Claude. (1992). Maisons de rêves ou machines à habiter. In: Architecture du rêve. Actes du 3ème colloque de la Villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer. Paris : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1994. pp. 67-73. (Cahiers de la Villa Kérylos, 3); récupéré de https://www.persee.fr/doc/keryl_1275-6229_1994_act_3_1_886

Miloš Duraj et al. (2017). Functional Villa Tugendhat and its Geological Subsoil: Design of a New Geotourism Place. IOP Conference Series: Materials Science and Engineering. DOI:10.1088/1757-899X/245/4/042089

Treib, M. (2016). Landscapes of modern architecture: Wright, Mies, Neutra, Aalto, Barragán. Yale University Press, p. 72-79.

UNESCO. (s.d.). Villa Tugendhat à Brno. Récupéré de https://whc.unesco.org/fr/list/1052/

Villa Tugendhat. (s.d.). Villa Tugendhat: the building. Récupéré de https://www.tugendhat.eu/en/villa-tugendhat/the-building.html

One thought on “Villa Tugendhat, perfection et diffusion du mouvement moderne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *