L’architecture Spatiale de Rudolph Schindler.

Beach House for Dr. P. Lovell, Newport, California, Rudolph Schindler, 1926, médium et média non spécifiés.

C’est aux alentours des années 1920 que le style international fait sont apparition aux États-Unis (Woodbridge, 1980, p.87). C’est la Californie qui développe une affection pour ce style en premier. Pour les Américains, il était insensé d’appliquer les mots “Fonctionnel”, “Propre” et “Honnêtes” à leur maison (Woodbridge, 1980, p.88). Par contre, en Californie, un grand respect pour l’architecture solide Espagnol et Mexicaine combinée avec l’idéal d’un “Vie Simple” avait déjà fait naitre un “Pré-Modernisme” (Woodbridge, 1980, p.88). Ces vastes maisons solides et parfois métalliques, de style international, se sont bien confondues dans leur décor naturel ; de grandes et larges fenêtres pour faire disparaitre la barrière de l’intérieur à l’extérieur (Woodbridge, 1980, p.88).  La Lovell Beach House, construite en 1926 par Rudolph Schindler, se démarque en faisant partie des importantes contributions du mouvement architectural Moderne aux États-Unis (Silvernail, 2020).

Le Mouvement moderne, l’architecture moderne, parfois également appelée le Modernisme est un courant de l’architecture apparu dans la première moitié du XXe siècle avec le mouvement du Bauhaus, caractérisé par un retour au décor minimal, aux lignes géométriques pures et fonctionnelles et à l’emploi de techniques nouvelles (Moreeuw, 2020).

Le style International est caractérisé par la mise en valeur des volumes par des surfaces extérieures lisses et sans ornementation. Il représente le principe de régularité. Il est le résultat d’un agencement des idées du Bauhaus et des techniques de construction en acier et en verre des États-Unis.

https://www.houzz.com/hznb/photos/must-know-moderns-contemporary-exterior-elevation-los-angeles-phvw-vp~2505518
West elevation, Lovell Beach House (1926), Newport Beach, California, designed by R.M. Schindler Drawing: Library of Congress, Prints and Photograph Division, Historic American Buildings Survey Call number: CAL,30-NEWBE,1-.

Schindler avait comme volonté de faire de “l’architecture spatiale” (Sarnitz, 1986, p.375). Ses solutions aux bâtiments individuels étaient des exemples de ses écrits théoriques (Sarnitz, 1986, p.375). Pendant la construction de la Lovell Beach House, il a publié six articles dans le Los Angeles Times dans lesquels il explique l’importante relation entre un environnement sain et une vie saine (Sarnitz, 1986, p.375). Ses articles avaient pour sujets la ventilation, la plomberie, la santé, le chauffage, la luminosité et l’ameublement (Sarnitz, 1986, p.375). Pour la maison Lovell, Schindler a utilisé un système de panneaux de bétons prémoulés, qui ont été coulés au sol, soulevés en position et séparés verticalement avec de grandes vitrines (Gowan, 1961, p.79). L’installation de ses grands panneaux de ciments a été âpreté pour répondre à trois critères: donner un rythme à la maison et à son espace, protéger la maison des tremblements de terre et donner un sentiment d’intimité et une vue sur la plage publique adjacente. Les constructions à couts réduits de Schindler ont elles un impact significatif sur les méthodes de préfabrications au niveau de l’architecture (Park, 2004, p.29). 

https://www.houzz.com/magazine/must-know-modern-homes-the-lovell-beach-house-stsetivw-vs~6709772?utm_source=Houzz&utm_campaign=u228&utm_medium=email&utm_content=gallery12
North view, Lovell Beach House (1926), Newport Beach, California, designed by R.M. Schindler Drawing: Library of Congress, Prints and Photograph Division, Historic American Buildings Survey Call number: CAL,30-NEWBE,1-.

Le dessin est un plan de coupe de la maison séparer par étages avec une vue de côté. Nous pouvons observer que l’architecte a mis l’emphase sur la section du rez-de-chaussée puisqu’il dévoile la dimension du périmètre de la propriété. Il y a un garage qui fait face la rue qui est perpendiculaire au-devant de la maison. L’entrée de la maison et divisée par deux escaliers menant chacun à un endroit différent. Le rez-de-chaussée semble plutôt vide comme étage, il y a une salle de bain et un foyer, mais rien d’autre. Au premier étage, par contre, il y a plus d’actions. On y voit une salle à manger à côté de la cuisine, un grand salon devant le foyer, 2 balcons, dont un qui fait face a la plage. La division des espaces est très organisée et précise, Schindler a même désigné un endroit où il y aurait un banc, peut-être incrusté dans le bâtiment. 

Nous pouvons remarquer, sur le dessin de la maison Lovell, à chaque étage, un espace vide. Un espace neutre. Au rez-de-chaussée, il y a une cour arrière et une aire de jeu, deux balcons à côté du salon, au deuxième étage, un grand balcon divisé par 5 piliers entourés de vignes et sur le toit il y a une terrasse. La vue en plan des étages, une à côté de l’autre, donne l’effet que la maison parait plus étroite en montant les étages alors qu’en réalité, la vue de coupe nous confirme que le deuxième étage est à moitié à l’intérieur et à moitié à l’extérieur. Elle nous montre également la forme de la structure de bétons de la maison. Cette méthode d’architecture fait en sorte que le plafond du premier étage est le même que celui du deuxième. Cela crée un grand espace vaste et libre.

https://www.flickr.com/photos/skstudiomalaga/12404701853/
The Lovell Beach House R.M. Schindler 1926, Newport California, photographie, (sans date), auteur inconnu

Une des premières choses qui viens nous taper l’oeil et que l’on remarque en regardant ces plans, ce sont les 5 piliers qui divises la maison. Ils sont présents à chaque étage et viennent vraiment modeler l’allure du plan.On peut aussi y voir des marques d’échelles de dimension sur le haut du dessin. Avec le temps, Schindler a développé son propre système de proportions “Space Reference Frame” (Park, 2004, p.31). “[L’architecte d’espace] a besoin d’une unité de dimension qui est assez large pour donner à son projet du rythme et de l’harmonie.” ( Rudolph Schindler) (Park, 2004, p.31).

https://news.artnet.com/art-world/eileen-gray-female-architect-legacy-592706
L’extérieur de la maison E-1027, photographie, (sans date), auteur inconnu
Courtesy Flickr Creative Commons.

Lorsqu’on regarde la maison E-1027 de Eileen Gray, construite de 1926-1929, on remarque rapidement des ressemblances à la Lovell Beach House. Toutes deux, situées sur le bord d’une plage, des habitations minimalistes, la présence de balcons sur pilotis et une structure de bétons de métal. 

En conclusion, la Lovell Beach House de Rudolph Schindler, est un icône du style Internationale et du Modernisme. Cette maison construite de manières innovatrices, reflète la volonté de l’architecte à construire des habitations spacieuse et épurées à prix réduit. Le dessin de ma recherche représente la vue de plan de se projet. 
(1011 mots)

Bibliographie:

  • Gowan, J. (1961). Notes on American Architecture. Perspecta,7, 77-82. doi:10.2307/1566868
  • Moreeuw, l. (2020). Mouvement moderne Architecture – Definition Mouvement moderne Architecture moderne. Révisé le 5 March 2020, from http://www.moreeuw.com/histoire-art/mouvement-moderne-architecture.htm
  • Park, J. (2004). An Integral Approach to Design Strategies and Construction Systems: R. M. Schindler’s « Schindler Shelters ». Journal of Architectural Education (1984-),58(2), 29-38. Retrieved March 5, 2020, from www.jstor.org/stable/40480585
  • Sarnitz, A. (1986). Proportion and Beauty-The Lovell Beach House by Rudolph Michael Schindler, Newport Beach, 1922-1926. Journal of the Society of Architectural Historians,45(4), 374-388. doi:10.2307/990208
  • Silvernail, D. (2020). Lovell Beach House: Architectural Masterwork. Révisé le 5 March 2020, from https://santacruzarchitect.wordpress.com/2012/11/24/lovell-beach-house-architectural-masterwork/
  • Woodbridge, S. (1980). The California House. The Wilson Quarterly (1976-),4(3), 83-91. Retrieved March 5, 2020, from www.jstor.org/stable/40255956

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *