La Maison Robie de Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright, Robie House, 1909, plan

La maison manifeste ‘’Robie House’a été réalisée par l’Architecte Frank Lloyd Wright entre 1908 et 1911. Cette maison de style prairie est située à Chicago. Son style maison de prairie lui donne une allure basse et très allongée. Il s’agit d’un moyen pour fondre la maison au paysage des prairies. Cette architecture des prairies est l’une des premières qui ne découle pas des traditions architecturales européenne. Il s’agit d’un courant innovateur dans le monde occidental, influencé par un style destiné aux vastes territoires américains.

L’architecture de la maison Robie diverge des maisons américaines habituelles par son aménagement des pièces également. Celle-ci ne possède pas de sous-sol a proprement dit, et la suite logique des pièces contemporaine n’est pas suivie. Lloyd a surélevé le rez-de-chaussée de façon à obtenir une meilleure vue de cet étage. Créant alors un demi-sous-sol. De plus, le toit en pente des maisons d’architecture traditionnelle américaine est remplacé par une toiture a surface plane ce qui élimine le grenier. Ainsi, les sales des domestiques qui étaient auparavant dans le grenier se retrouves au premier niveau près des cuisines. Les domestiques vivants au même étage que leur lieu de travail principal apporte une certaine logicité. De plus, Lloyd favorise des divisions à air ouverte, ce qui explique la grande salle de jeu et de billard séparée par un foyer centrale. Cette cheminée est d’ailleurs le point central. La brique de celui-ci est la même que celle utilisée pour recouvrir la maison, créant ainsi une liaison naturelle entre l’intérieure et l’extérieur de cette maison manifeste.

Le passage menant à l’entrée de la maison Robie est long et complexe. Dans la philosophie de l’architecte, il s’agit d’une manière de s’imprégner du plan de la maison : “There is no architecture without a philosophy. There is no art of any kind without its own philosophy.” (Frank Lloyd wright, 1959).  Une fois arrivée à la porte, plusieurs éléments rappel les aspects de l’extérieur : les boites à fleur tout comme les fenêtres décoratives. De plus le muret de la face avant de la maison Robie offre un juste milieu entre l’aspect public du terrain ouvert offrant vue sur l’entrée et l’aspect privé de l’habitation, légèrement cachée par le muret fondu à la façade avant. Par ailleurs la maison est recouverte de brique romaine. Contrairement a de la brique normale, celle-ci est plus mince et plus longue. La forme des briques amplifie donc l’aspect longitudinale de la maison.

Le plan choisit est une perspective sur fond blanc. L’angle choisit met la façade avant en valeur. Celui-ci met l’emphase sur les contrastes d’ombre que la forme de la maison crée. Cet aspect intéressant de l’asymétrie de la maison est mis en valeur par le choix de l’image. Comme mentionner précédemment l’entrée est longue et complexe, cet attrait est bien illustré sur l’image.

Ayant une entrée au demi-sous-sol, cela a permis à l’architecte de disposer l’entée aux pièces principales au centre de la maison. Les escaliers menant au rez-de-chaussée étant au milieu de la maison, cette entrée donne un sentiment central. D’un coté se trouve le salon, de l’autre le bureau et sur un autre coté se trouve la salle à manger. Celle-ci étant à proximité de la cuisine et des pièces pour les domestiques. Ils possèdent d’ailleurs une entrée privée. Le salon pour sa part se poursuit vert le porche extérieur, créant ainsi une continuation du lieu de détente. Ce porche étant recouvert d’une longue toiture plane qui amplifie l’aspect de longueur de la maison. Dans le même ordre d’idée, les pièces sont également placées les unes a cotée des autres pour poursuivre cet effet longitudinal a l’intérieur. De plus, les coté longs de la maison, soit ceux reliant la salle à manger et le salon sont complètement vitré. Cela permet une union entre l’intérieur de la maison et la nature a l’extérieur. Comme le stipule la philosophie de l’architecte, cela permet à l’homme qui habite la maison de ne pas se sentir isolé de la nature alors qu’il est chez soi.

Bruno ZEVI, « WRIGHT FRANK LLOYD – (1867-1959) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 5 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-lloyd-wright

Simon TEXIER, « ROBIE HOUSE , Chicago (F. L. Wright) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 5 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robie-house/

Simon TEXIER, « MAISONS DE LA PRAIRIE DE FRANK LLOYD WRIGHT – (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 5 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maisons-de-la-prairie-de-frank-lloyd-wright-reperes-chronologiques/

interpretation, R. h. (s.d.). Robie House. Récupéré sur https://www.flwright.org/ckfinder/userfiles/files/Robie-House-Core-Tour.pdf

Frank Lloyd Wright Work. (février, 2019 19). Récupéré sur Foundation, Frank Lloyd Wright: https://franklloydwright.org/blog/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *